La ruée vers l'or !

Kalgoorlie, Australie le 24/10/2013

 

Nous avons vendu notre van et décidé maintenant d'investir nos économies dans la prospection d'or... Non, je déconne, mais notre séjour en Australie ne serait pas complet sans cette parenthèse particulière sur Kalgoorlie.
Nous quittons donc Perth en direction de l'Est. N'ayant plus notre propre moyen de transport, nous optons pour le train pour effectuer ces 650 km.
Mais attention, ce train là n'a rien a voir avec  nos trains français. Ici pas de première ou deuxième classe, mais un service premium pour tout le monde. C'est mieux qu'un avion long courrier, avec écran sur chaque appui tête (film, radio, série télé, musique, caméra à l'avant du train), confortable, on a de la place pour nos jambes, bref, on a l'impression d'avoir changé de siècle par rapport à la SNCF ! Et en plus on arrive en avance sur l'heure prévu !
Pour le logement, on a réservé une chambre en AirB&B pour trois nuits. Et oui, on n'a plus de "chez nous" pour quelques temps.... Nous passerons donc deux jours complets à  Kalgoorlie.
Kalgoorlie est une importante ville minière. Il y a LA mine, ou les mines et les pubs. La ruée vers l'or date des années 1890, quand trois copains trouvèrent une pépite d'or sur leur lieu de campement. La rumeur s'est vite répandue et la ville de Kalgoorlie est née. Comme toutes ces villes minières, Kalgoorlie a vu sa population augmenter de façon exponentielle. Au fur et à mesure ces villes se structurent avec la construction des bâtiments officiels, toujours présents aujourd'hui. On passera le premier jour à parcourir la ville à pied, visiter les vieux bâtiments (hôtels, magasins, banque, théatre, église... ), et réserver un Tour pour le lendemain au Super Pit, la méga mine à ciel ouvert.
Notre promenade nous amène 1 km en dehors de la ville, au Mont Charlotte Réservoir, un des 2 réservoir d'eau de la ville. C'est une véritable prouesse technique car l'eau de ce réservoir vient de Perth. C'est le plus long pipeline hors sol, 650 km. Cette infrastructure a été construite vers 1900 ! Pas mal non ?! Il faut dire que l'eau ici est plus précieuse que l'or car sans eau, on ne peut pas exploiter l'or. Bien sur le pipeline a évolué au fil du temps et de l'augmentation des besoins, mais le principe reste le même. L'ingénieur qui a conçu ça avait seulement les relevés des précipitations sur une année, c'est chaud, non !?! Le pipeline est construit hors sol à cause de la salinité du sol, 6 fois supérieur à celle de l'océan ! 
Dans la ville, nous passerons également devant plusieurs statues commémorant la découverte de l'or : Ste Barbara- la patronne des mineurs, Paddy Hannan- qui a découvert l'or ici. Il y a aussi son arbre, qui marque l'endroit où il a trouvé la 1ère pépite d'or, le 15 juin 1893. Maintenant on y inscrit, aux dates d'anniversaire, ce que l'or a rapporté depuis sa découverte dans le secteur.
Ensuite, nous visiterons le musée du Western Australia consacré à la mine et à l'or bien sur, mais aussi à la vie avant, pendant la ruée vers l'or et au futur possible... Très intéressant !
On finira notre journée, comme beaucoup de gens ici, dans un pub... La particularité des pubs de Kalgoorlie c'est les Skimpys, serveuses quasi à poil, avec des tenues très sexy et qui allument les mecs pour se faire le maximum de pourboire. Aline était la seule fille cliente du bar... On a bu une petite bière, mais on n'était pas vraiment à l'aise...
Sur le chemin du retour on passe par la rue où se trouve Questa Casa... C'est le plus vieux "bordel" de la ville, ou maison close, et qui est toujours en activité. La façade est simplement en tôle, mais toute rose, et si cela vous intéresse, vous pouvez visiter, en payant bien sur...
En rentrant on se refait un apéro... On avait acheté un vin dans la région viticole de Margaret River, et des olives, qu'on se gardait pour fêter la vente de notre van, et c'est chose faite :-)
Le lendemain, nous commençons par la visite du Super Pit, la grosse mine à ciel ouvert. Un bus nous amène sur le site et nous donne toutes les explications. Le guide est d'ailleurs excellent et connaît vraiment bien son sujet ! Par contre on est noyé par les chiffres, notre anglais n'est encore pas parfait, car ici tout est surdimensionnés !
Rien que la taille du trou donne le vertige : 3,8 km de long, 1,5 km de large et 600 m de profondeur. C'est fou ! L'or est présent dans la roche sous forme de petites paillettes. Ils creusent et sortent chaque jour un volume astronomique de cailloux qui sont ensuite broyés, triés a l'aide de filtre physique et chimique pour récolter le précieux métal. Le reste des cailloux est acheminé par tapis roulant vers des bulldozers qui construisent une nouvelle montagne, pas très loin du méga trou. Cette mine récolte 70- 75 kg d'or par jour. Mais le coût de traitement est très élevé, seulement 1 camion sur 8 qui remonte du trou avec 200 tonnes de cailloux a de l'or, donc 7 camions sur 8 transportent que du cailloux sans valeur, et par exemple, un pneu de ces énormes camions coûte 42000$, et ils en ont six...
La mine tourne 24h/24. Les ouvriers y travaillent 12h/ jour pendant 1 semaine complète, et puis ils ont 1 semaine complète de repos. Mais il vous faudra 10 ans d'expérience pour pouvoir travailler ici.
L'après-midi, nous prenons part à une visite guidé du Town hall, l'équivalent de nos mairies, avec un historien vraiment sympa et très compétent. Il nous présente le bâtiment et son théâtre, ainsi que les différentes pièces officielles. Il nous raconte aussi l'histoire politique et économique de Kalgoorlie, ainsi que l'histoire de tout les maires qui se sont succédait ici, avec quelques anecdotes. Il y en a un qui est resté 49 ans au pouvoir ! Et l'actuel y est déjà depuis 16 ans. La plupart d'entres eux étaient tout d'abord des propriétaires de business dans la ville. On comprendra alors que Kalgoorlie a été une ville très importante dans les années 1900, avec la venue d'artistes mondialement connus mais aussi de la reine et d'autres personnalités politiques. On apprendra également que Hoover (31eme président des USA) a commencé sa vie professionnelle ici, ce qui prend tout son sens car c'est un ingénieur des mines.
Kalgoorlie a également eut de nombreux champions dans tout type de sport, à part le ski. Ils ont d'ailleurs eut la 1ère piscine olympique du Western Australia (1938).
Pour finir, nous irons visiter le magasin du Super Pit, une sorte de musée de la mine avec en exposition l'évolution des instruments de travail de la mine.
Retour à "notre maison" en auto-stop, pour notre dernière nuit. Nous n'aurons pas beaucoup d'échange avec nos hôtes, mais une grande liberté pour un bon prix.
Nous reprenons le train le lendemain matin en direction de Perth et l'aéroport où l'on s'envolera pour la Tasmanie, dernière étape australienne !
Nous n'avons pas trouvé d'or, mais ça a été une bonne expérience, enrichissante...
:-)
 

Commentaires

 Aurélie
roh zut, pas d'or ! va falloir travailler en rentrant alors :-)



Autres récits de voyage

Autres Recits en Australie