La Pacific Drive avec Charles...
  

La Pacific Drive avec Charles...

De melbourne à Sydney, Australie le 12/01/2013

 

Pour commencer l’année 2013, nous quittons enfin Melbourne, avec Charles qui nous a rejoint pour quelques jours. Nous nous dirigeons vers Sydney par la côte. Charles loue une voiture, pas cher, et nous voilà parti…

Notre première étape nous amène à Wilson Promontory, un parc national en forme de presqu’île au sud-est de Melbourne avec des plages paradisiaques. Pour moi et au jour d’aujourd’hui c’est les  plus belles photos d’Australie. Mais bon, je vous laisse juger par vous-même…

 
Changement de décor, nous nous dirigeons vers un petit hameau de 18 habitants, ancienne ville minière, elle a connu son heure de gloire lors de la ruée vers l’or. Maintenant déserté, elle n’a pas d’eau potable, les habitants boivent l’eau de pluie ou l’eau du ruisseau bouilli. En revanche, il reste quelques bâtiments d’époque qui ont résisté aux nombreux incendies, ainsi que quelques infrastructures d’époque, notamment le train et l’entrée de la mine que nous découvrons en balade matinale…

Le lonely planet parle de hautes chutes d’eau et de la  gorge la plus profonde du victoria (500 m)sur la Snowy river… nous faisons alors un crochet pour y jeter un œil. Les chutes d’eau n’avaient pas beaucoup d’eau car nous sommes en été ici et il faisait une chaleur à crever… D’ailleurs nous nous sommes baignés dans la rivière.

Sur la route, nous contactons un couch surfeur pour passer la soirée ensemble et parler un peu anglais, car Charles, malgré son prénom anglo-saxon est un copain aveyronnais… Notre compagnon, nous apprend qu’il y a un important feu en direction de Sydney et que la route par la côte (sans passer par Canberra) est fermée pour le moment. Nous attendrons que la route ré-ouvre pour finir notre chemin vers Sydney. La route est ouverte, nous traversons une petite partie du feu, fraichement éteint. Il reste quelques fumées et quelques petites fumeroles localisées. A la radio, ils parlent de 6000 ha brulée, ce n’est pas rien quand même... Le long de la côte, nous visitons différentes villes en bord de mer, avec des piscines dans les rochers « Rock pool ». De l’eau de mer, aussi salée et froide que l’océan, mais entre quatre murs, à moins d’un mètre du pacifique.

Nous commençons à nous faire à notre vie de nomade, avec le APE, la voiture de loc, Charles, Aline et moi… Nous cherchons tous les soirs une « Rest area », une sorte d’aire de camping gratuite, plus au moins bien équipée et située pour que Charles plante sa tente.


Dans la Kangarroo valley, nous tombons sur une aire géante, en bord de rivière, avec des wombats qui traversent le camping pendant qu’on mange… Excellent, ils ne sont pas méchants, plutôt mignons, (Aline trouve que ça ressemble à des mini oursons) mais très mastoc donc je préfère les voir pendant que je mange que quand je conduis…

 

Le lendemain matin en guise de réveil, nous trouvons un trapèze accroché à un super beau pont en bois… L’eau parait dégueulasse mais une fois dedans çà le fait, pas la peine d’ouvrir les yeux c’est loin d’être limpide…

A Kiama, nous tombons sur une particularité de la nature, une sorte de geyser froid en bord de côte. Il utilise la force des vagues qui s’engouffrent dans une sorte de grotte qui sous la pression expulse l’eau à plusieurs mètres de haut, avec le bruit d’une explosion.

Nous sommes maintenant proche de Sydney, impatient de découvrir cette ville dont on entend que du bien…et que vous découvrirez dans un prochain billet… Suspense…
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Australie